•  

     En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

     

    (Le dispositif scénique, (c) collectif Scale)

     

     

    Dans les chantiers en cours, il y a Ma Mère L'Oye . Nous étions à Cannes, fin octobre, avant la dernière ligne droite et la création les 5 et 6 décembre au théâtre de Grasse.

    Marion Lévy, chorégraphe, et Benjamin Lévy, chef de l'orchestre de Cannes, ont décidé de travailler ensemble pour faire se rencontrer musique et danse, dans un spectacle à la fois musical et visuel, avec notamment l'installation lumineuse du Collectif Scale.

    C'est sur Ma Mère L'Oye de Ravel que nous travaillons, et racontons avec les danseuses et danseurs l'histoire d'une jeune femme et de son double, de leurs jeux de cache-cache et d'apparences à travers les différents contes.

     

    En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

     

    En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

      

    En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

     

    En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

     

    En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    Saison, horizon, créations

     

    Quand j'ai commencé à tenir ce blog, le travail d'écriture en cours était immédiatement lié aux créations, aux "actualités" à partager ici. Depuis, presque dix ans ont passé, et les différentes pièces vivent leur vie. Parfois, je suis étroitement impliquée dans le processus de création, parfois je reçois des nouvelles comme d'amis perdus de vue temporairement dont je suis heureuse de savoir qu'ils vont bien. De temps en temps on se retrouve pour un rendez-vous public, souvent on se manque, parce que de mon côté je suis en train de travailler aux textes suivant, ou aux activités d'accompagnement dramaturgique qui structurent mon emploi du temps.

    Tout ça pour dire que je ne peux pas relayer ce qui se passe ici pour chacun de mes textes, et que j'écris de plus en plus avec l'inquiétude d'oublier quelqu'un, quelque chose. Alors faire le choix de vous parler des projets et équipes avec qui je travaille de plus près, ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas fière et heureuse par ailleurs que d'autres compagnies s'emparent de mes textes. De nouvelles vies se dessinent notamment pour Les feux de poitrine comme pour Prodiges®, et Zone à étendre fait son petit chemin après avoir été joué beaucoup (et quelle joie pour moi) par des étudiants et des groupes de théâtre amateur à qui ça parlait bien, d'inventer quelque chose ensemble à travers la forêt de nos contradictions.

     

    *

     

    Bon, précautions oratoires prises et règles du jeu reposées ici, pour moi autant que pour l'hypothétique - et de plus en plus solitaire - lecteur:

    - La première grande actualité de la rentrée, c'est la création par Bérangère Vantusso d'Alors Carcasse.

    La première aura lieu au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville Mézières les 21 et 22 septembre prochains!

     

    Saison, horizon, créations

    (c) Vincent Desclaux

     

    Puis, vous pourrez voir le spectacle:

    - du 11 au 15 octobre 2019 au studio théâtre de Vitry

    - les 14 et 15 novembre 2019 au festival international de Marionnettes de Neuchâtel

    - du 27 au 29 novembre 2019 au théâtre de Sartrouville, CDN des Yvelines

    - Les 5 et 6 décembre 2019 au Manège, Scène nationale de Reims

    - Du 12 au 14 février au TJP, CDN de Strasbourg - grand est

    - Le 4 mars 2020 au théâtre Jean Arp de Clamart

    - Du 12 au 15 mars 2020 à la Manufacture des Oeillets, CDN d'Ivry

     

    Saison, horizon, créations

     

    (c) Ivan Boccara, photo de répétitions

     

    *

    Je continue avec beaucoup de joie à travailler avec Marion Lévy et son équipe, cette fois comme regard dramaturgique sur le projet un peu fou de faire se rencontrer la danse et l'orchestre national de Cannes, ainsi qu'une installation du collectif Scale. Nous travaillons sur Ma Mère L'Oye de Ravel, avec humour et décalage.Création au théâtre de Grasses les 5 et 6 décembre 2019, puis au théâtre de Martigues le 6 décembre.

    Saison, horizon, créations

    (c) collectif Scale

     

    *

     

    Beaucoup plus frais dans l'écriture, un texte écrit pour les élèves de la promotion 2020 du Conservatoire national d'art dramatique, avec qui j'avais passé une semaine en janvier dernier.

    A l'heure actuelle, le texte que j'ai écrit pour eux s'appelle Faire rire les morts, et il sera mis en scène par Isabelle Lafon avec une quinzaine d'élèves de la promotion. La naissance de ce projet aussi réjouissant que vertigineux (quelle pression pour moi qu'être à la hauteur de ces quinze là, et en même temps quelle liberté!) aura lieu en février 2020.

    J'en parlerai plus longuement ici, pour l'instant je n'ai pas envie d'en faire un résumé trop rapide car je me suis bien gardée d'écrire une pièce "sur" quoi que ce soit, même si elle est traversée de choses que nous connaissons et que le réel me rappelle chaque jour à quel point il est plus fou que moi.

     

     

    *

     

    En février 2020, Noémie Rosenblatt créera Odyssées 2020 à partir des textes que Baptiste Amann, Célia Houdart, Yann Verburgh et moi avons écrit sur le territoire de Lens, Béthune, Bruay-la-Buissière et Sallaumines la saison dernière.Création dans les communes dans le cadre de la Comédie de Béthune près de chez vous, puis au Palace de Béthune.

    • lillers ›
       mar 4 fév à 14h30 [scolaire] et 20h
    • la fabrique de béthune › mer 5 fév à 18h30
    • marles‑les‑mines › ven 7 fév à 14h30 [scolaire] et 20h
    • richebourg › sam 8 fév à 20h
    • beuvry › mar 11 fév à 14h30 [scolaire]
    • divion › jeu 13 fév à 19h
    • abbaye de belval › ven 14 fév à 20h
    • annequin › sam 15 fév à 19h
    • fléchin › ven 6 mars 20h
    • quiestède › mer 25 mars à 19h

    • le palace ›
       10 au 13 mars à 20h
    Allez, je vais essayer de me tenir à vous raconter de façon plus détaillée chacun de ces projets. On dirait que ce ne sont déjà plus vraiment les vacances.
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    MADAM - festival d'Avignon

     

    Tu erres dans Avignon? Tu es nostalgique de la coupe du monde de foot féminin? Tu as envie d'être du côté des gagnantes? Tu veux entendre Lymia Vitte dribbler avec les mots?

    Rendez-vous au Théâtre du Train Bleu ce soir 11 juillet, ainsi que le 18 juillet, pour découvrir Scoreuses, monologue écrit dans le cadre de MADAM (Manuel d'Auto défense à méditer), projet d'Hélène Soulié qui met en parallèle les monologues d'actrices et les interviews de chercheuses, suite à des rencontres avec différents groupes de femmes, et leurs stratégies pour exister dans l'espace public.

    Souviens-toi, j'avais rencontré les basketteuses de l'équipe de Lattes, il y a un peu plus d'un an.

    Extrait du texte:

    Dans tout ce que vous allez voir, il y a une seule incertitude.

    Tout le reste est décidé depuis longtemps. Prévu, dans les moindres détails. 

    Chacun de mes muscles sait ce qu'il a à faire. Entre ma tête et les membres de mon corps le chemin est répété, repéré, déblayé. Plus rien ne fait obstacle. Je suis une ligne claire, une flèche droite, un tracé lumineux, éblouissant, précis. 

    Je suis sans tâtonnement et sans hésitation. Sans possibilité de vertige.

    Le tâtonnement c'était avant. C'était l'enfance. J'ai raffermi les lignes à la force des années. Maintenant je suis une mécanique bien huilée.

    J'ai appris le vocabulaire et la technique: chacune de mes actions porte un nom et remplit une fonction. 

    J'enchaîne les pas, les gestes et je sais comment me déployer entièrement.

     

    J'ai appris à maîtriser les plus infimes changements dans l'atmosphère. Au moindre signal, je bondis, je me tends. Je nuance le balancement de mon bras en fonction de votre tension, de votre regard, de votre souffle qui se coupe ou des cris qui vous échappent. Je vous donne de la beauté. Et si vous me la rendez bien, je vole.

    Je sais exactement comment vous procurer de la peur. 

    Je sais exactement comment vous procurer de la joie.

     

    Ne vous inquiétez pas. 

    Je sais comment vous en donner pour votre argent.

     

    J'ai travaillé chaque jour à ce que je vais faire dans les minutes qui viennent. Je vais vous amener jusqu'à l'image que vous attendez de moi: le masque qui lâche, le visage en plein cri. 

    Vous aurez l'impression d'une immense surprise et pourtant ce sera fluide. Un enchaînement implacable de causes et de conséquences, jusqu'au basculement final. 

    Vous ne vous attendrez pas au basculement final, même si vous n'espérez que ça.

     

    Dans tout ce que vous allez voir, il y a une seule inconnue: la capacité de mon corps à exécuter ce qui est prévu. Le point jusqu'auquel je vais être capable de tenir mes promesses.

    C'est pour ça que vous êtes ici. Pour être témoin de l'imprévu. Pour être témoin de l'accident, de l'infime imprécision qui me fera perdre l'avantage ou de la performance qui me sortira pour une seconde du genre humain. 

    Je sais que je peux briller au point de sortir du genre humain. 

    Vous le savez aussi.

     

    Ne vous inquiétez pas. 

     

    Je sais ce que vous me demandez.

     

     

    Tu pourras découvrir les trois premiers épisodes dans la continuité:

    MADAM #1 "Est-ce que tu crois que je doive m’excuser quand il y a des attentats?", Marine Bachelot Nguyen, 19h

     
    MADAM #2 "Faire le mur", Marie Dilasser, 20h30
     
    MADAM #3 "SCOREUSES! Parce qu’on ne peut que perdre quand on a rien à gagner", Mariette Navarro, 22h

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    Escales / Odyssées dans les jardins du Louvre Lens

     

    Escales / Odyssées dans les jardins du Louvre Lens

     

    Céline Dély, Cécile Gérard et Maxime Le Gall dans Où le souvenir d'abîme, de Baptiste Amann, à la Plaine ludique.

     

     

    Escales / Odyssées dans les jardins du Louvre Lens

    Escales / Odyssées dans les jardins du Louvre Lens

     

    Baptiste Dezerces, François Godart et Lola Haurillon dans Le retour, de Yann Verburgh, au foyer de la Scène.

     

    Escales / Odyssées dans les jardins du Louvre Lens

    Escales / Odyssées dans les jardins du Louvre Lens

     

    Nathan Gabily, Alain d'Haeyer et Adeline Vesse dans Homère. Odyssée. Chant neuf, dans l'adaptation de Célia Houdart, dans le Bois

     

    Escales / Odyssées dans les jardins du Louvre Lens

    Escales / Odyssées dans les jardins du Louvre Lens

    Escales / Odyssées dans les jardins du Louvre Lens

     

    Lucie Boissonneau, Cyril Brisse et Jeanne Lazar dans La fille d'Ulysse, de Mariette Navarro, au Bassin

     

    Mis en espace par Noémie Rosenblatt, douze comédiens ont pris possession de tous les espaces des jardins du Louvre Lens pour une journée de lectures déambulatoires en écho à l'exposition Homère, et pour clôturer les quatre résidences en collège. 

    Bravo à Lucie Boissonneau, Cyril Brisse, Baptiste Dezerces, Céline Dély, Nathan Gabily, Cécile Gérard, François Godart, Lola Haurillon, Alain d'Haeyer, Jeanne Lazar, Maxime Le Gall et Adeline Vesse d'avoir bravé les éléments.

    Voilà je crois le théâtre comme il me plaît, hors des théâtres, investissant tous les espaces, exigeant et sans jamais se prendre au sérieux.

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Alors Carcasse dans les Carpates

     

    (photo touristique non contractuelle)

     

    Alors Carcasse sera mis en lecture au festival international de Sibiu!

    Dans cette fin de saison un peu folle, après avoir présenté la nouvelle saison de Béthune et conclu l'aventure Escales / Odyssée avec les collégiens de Sallaumines, je prendrai l'avion pour la Roumanie et le festival international de Sibiu. On me glisse dans l'oreillette que c'est en Transylvanie, au pied des Carpates, ce que j'ignorais quand j'ai accepté l'invitation...

    Différents textes français seront lus, dans le cadre de l'année France-Roumanie.

    Si vous passez justement par les Carpates à ce moment-là, c'est le 18 juin à 14h!

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires