•  

    Carte Blanche à Béthune et Lillers / Le panier de Mariette "Sois belle et tais-toi"

    Parmi les projets menés avec le collectif d'artistes de la Comédie de Béthune, des cartes blanches, à Béthune et sur le territoire de l'agglomération.

    L'une d'elle s'appelle "Le panier de Mariette", parce qu'on m'a demandé quels textes je souhaitais y mettre, dans mon panier idéal, et faire découvrir le temps d'une déambulation hors-les-murs aux habitants de Béthune et de Lillers.

    Par association d'idées, autour de l'envie de lire un extrait de Si d'Hélène Bessette, j'ai choisi un ensemble de textes écrits par des femmes, différentes déclinaisons plutôt grinçantes des stéréotypes sur les bonheur ou la façon de bien vivre sa vie, dans les règles imposées par la société, le commerce ou la publicité. "Sois belle et tais-toi". Mais les hommes en auront aussi pour leur compte.

    A Béthune, ce sera à l'Hôtel Baulaincourt le samedi 8 novembre à 18h et 20h.

    A Lillers, ce sera au Palace le dimanche 9 novembre à 15h30 et 17h30.

    On lira des extraits de ma pièce Prodiges®, des Amantes d'Elfriede Jelinek, de Suzy Storck de Magali Mougel et de Si d'Hélène Bessette.

    La mise en espace est de Julien Fišera avec Cécile Backès, Maxime Le Gall, Mariette Navarro

    A l'issue des lectures, on peut manger et échanger ensemble sur le principe de l'Auberge espagnole.

     

    Carte Blanche à Béthune et Lillers / Le panier de Mariette "Sois belle et tais-toi"

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    La semaine d'inauguration se terminera demain avec trois nouveaux parcours-visite du Palace rénové, et la dernière représentation de J'ai 20 ans qu'est-ce qui m'attend, en attendant ce sont des premières fois qui se sont succédées ces derniers jours: inauguration du lieu, premières visites, première présentation de la première saison dirigée par Cécile Backès, et hier première édition d'un rendez-vous qui se met en place autour des auteurs: Ecrire pour le théâtre.

    Julien Fišera propose une série de rencontres autour de certains spectacles de la saison, et de la question de l'écriture dirigée vers le plateau: on y parlera d'écritures textuelles ou scéniques, avec leurs différentes résolutions, leurs différentes façons de traiter du réel sur un plateau de théâtre.

    Pour cette première fois, c'est François Bégaudeau qui était l'invité de Julien, accompagné de Cécile Backès et Maxime Le Gall, autour de la genèse de J'ai 20 ans qu'est-ce qui m'attend en particulier, et des moteurs et questions d'écriture tels qu'il les développe, dans ses romans, chroniques, pièces ou témoignages.  

    Deux heures d'échanges ponctués d'extraits vidéos et sonores, qui ouvrent le regard sur un spectacle qu'on a vu ou pas encore, et donnent plutôt envie de se ruer sur les livres pour y goûter par soi-même.

     

    Tout est neuf / Comédie de Béthune (3)

    (Le plateau de ce premier rendez-vous d'Ecrire pour le théâtre, dimanche 28 septembre).

     

    Et pour finir, une autre nouveauté à développer avec l'aide des spectateurs, une bibliothèque vivante dans le tout nouveau hall du théâtre, pour qui souhaiterait venir lire avant le spectacle ou dans la journée, les dons de livres sont les bienvenus...

     

    Tout est neuf / Comédie de Béthune (3)

    (Les premiers curieux dans la bibliothèque!)

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Tout est neuf / Comédie de Béthune (2)

    (Une des façades du Palace et son feu vert, septembre 2014)

     

    Le feu est donc vert pour la réouverture du Palace, grande salle de la Comédie de Béthune, CDN Nord Pas-de-Calais, et nous pourrons accueillir les premiers spectateurs dès... demain soir.

    En attendant, il y a à chaque heure un nouveau détail qui trouve sa place dans l’ameublement et la signalétique, un carton qui disparait, une étagère qui se monte. Depuis le début de la semaine, plateau et salle de répétitions sont investis aussi, pour le travail de la Compagnie Tourneboulé (avec qui j'ai collaboré une fois et que j'ai plaisir à retrouver), et la reprise de J'ai 20 ans qu'est-ce qui m'attend (première à Béthune demain soir).

    Et puis, du côté du collectif, on prépare à la fois la présentation de saison de samedi, et un parcours visite du nouveau théâtre, avec escales théâtrales, visuelles, sonores, pour faire passer le public par les différents métiers qu'on exerce simultanément dans la maison, dans les bureaux, sur et autour du plateau.

     

    Tout est neuf / Comédie de Béthune (2)

    Tout est neuf / Comédie de Béthune (2)

    (Le Palace, reflet de Béthune dans la vitre et aménagement du hall en cours)

     

    Tout est neuf / Comédie de Béthune (2)

    Tout est neuf / Comédie de Béthune (2)

    Tout est neuf / Comédie de Béthune (2)

     

    Tout est neuf / Comédie de Béthune (2)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (Répétitions de la déambulation, vignettes en guise d'avant-goût)

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Tout est neuf / Comédie de Béthune (1)

    (c) Manuelle Gautrand, site de la Comédie de Béthune

     

    En attendant de vous parler, images à l'appui, de la semaine de réouverture du Palace qui aura lieu du 25 au 30 septembre à la Comédie de Béthune, de vous raconter ce que nous (= l'équipe permanente + le collectif d'artistes) avons préparé de rencontres et déambulations, de mots et de sons, d'images et de jeu, de présence et de complicité pour ces 6 jours de fête, en attendant de passer ma première semaine complète dans cette ville où je serai par conséquent amenée à séjourner très fréquemment à partir de cette saison, en attendant de vous dire un mot plus précis de notre groupe de lecteurs et de son fonctionnement, je vous invite à aller consulter le tout nouveau site du théâtre, parce que là aussi tout est neuf.

    Une saison riche, variée, où les artistes sont à plus de 50% des femmes (ce que je note parce que cela reste une exception dans le paysage culturel), où les metteurs en scène, acteurs et auteurs du collectif vous présenteront aussi leur spectacles et cartes blanches, où les auteurs contemporains seront à l'honneur, et invités régulièrement à parler de leur travail. Je vous laisse vous en faire une idée.

     

    Tout est neuf / Comédie de Béthune (1)

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Un collectif d'artistes à la Comédie de Béthune

     

    (Béthune, place du Beffroi, mars 2014)

     

    Quand Cécile Backès a été nommée directrice de la Comédie de Béthune, elle a souhaité associer à son projet un collectif d'artistes, impliqués dans la vie du théâtre et dans les projets que mène la Comédie sur le territoire. C'est donc depuis janvier que je fais partie de cette nouvelle aventure, aux côtés de Cécile Backès (metteuse en scène), mais aussi Arnaud Anckaert (metteur en scène), Julien Fišera (metteur en scène et dramaturge), Maxime Le Gall (comédien) et Noémie Rosenblatt (comédienne et metteuse en scène). (Ces étiquettes ne sont pas exhaustives, chacun ayant pas mal d'autres cordes à son arc...)

    Tout est encore à construire entre nous et aux côtés de l'équipe permanente du théâtre, il faut nous répartir les missions et imaginer des temps forts tous ensemble, autour des spectacles accueillis, des créations de la maison et des actions auprès des différents publics. D'ores et déjà, nous mettons en place au sein du théâtre un groupe de lecteurs, qui, s'il est indépendant de la programmation, alimente la réflexion interne et nous permet de nous tenir informés de ce qui s'écrit en lien avec les actions à venir, au plus près des écritures contemporaines.

    C'est donc avec pas mal d'excitation que, pour la seconde fois depuis janvier, j'ai passé deux jours à Béthune avec mes camarades d'invention, pour peaufiner les propositions de la saison prochaine et des suivantes.

    Une toute nouvelle rubrique à suivre sur ce blog, une nouvelle vadrouille régulière et des rencontres qui d'ores et déjà donnent envie d'ambition, d’exigence.

     

    Un collectif d'artistes à la Comédie de Béthune

    (Ce camion bleu n'est pas le nôtre, mais il pourrait, n'est-ce pas?)

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique