•  

     

    Les désordres imaginaires

     

    Le 6 janvier débuteront les répétitions des Désordres imaginaires, pièce de théâtre écrite tout au long de cette année 2019 suite à ma rencontre avec 15 étudiants du Conservatoire national supérieur d'Art dramatique de Paris.

    Un texte-gigogne autour de la surveillance des citoyens (et des artistes en particulier), des injonctions qui leur sont faites. Il y sera question de censure, d'auto-censure, de la difficulté de monter un projet collectif, d'émergence, de performance, de prudence, de confiance, d'un Président qui gouverne en s'immisçant dans l'imaginaire de la population, de caméras dans les arbres, de surveillants infiltrés, d'une rumeur persistante et d'une foule que personne ne comprend et dont personne ne sait quoi faire. Et d'un mystérieux document intitulé La destruction du pays par le jeune Président à la mode

    Création au mois de février au Conservatoire, dans une mise en scène d'Isabelle Lafon assistée par Johanna Khortals Altes.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

     

    (Le dispositif scénique, (c) collectif Scale)

     

     

    Dans les chantiers en cours, il y a Ma Mère L'Oye . Nous étions à Cannes, fin octobre, avant la dernière ligne droite et la création les 5 et 6 décembre au théâtre de Grasse.

    Marion Lévy, chorégraphe, et Benjamin Lévy, chef de l'orchestre de Cannes, ont décidé de travailler ensemble pour faire se rencontrer musique et danse, dans un spectacle à la fois musical et visuel, avec notamment l'installation lumineuse du Collectif Scale.

    C'est sur Ma Mère L'Oye de Ravel que nous travaillons, et racontons avec les danseuses et danseurs l'histoire d'une jeune femme et de son double, de leurs jeux de cache-cache et d'apparences à travers les différents contes.

     

    En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

     

    En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

      

    En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

     

    En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

     

    En préparation: Ma Mère L'Oye / Cie Didascalie / Orchestre de Cannes

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    MADAM - festival d'Avignon

     

    Tu erres dans Avignon? Tu es nostalgique de la coupe du monde de foot féminin? Tu as envie d'être du côté des gagnantes? Tu veux entendre Lymia Vitte dribbler avec les mots?

    Rendez-vous au Théâtre du Train Bleu ce soir 11 juillet, ainsi que le 18 juillet, pour découvrir Scoreuses, monologue écrit dans le cadre de MADAM (Manuel d'Auto défense à méditer), projet d'Hélène Soulié qui met en parallèle les monologues d'actrices et les interviews de chercheuses, suite à des rencontres avec différents groupes de femmes, et leurs stratégies pour exister dans l'espace public.

    Souviens-toi, j'avais rencontré les basketteuses de l'équipe de Lattes, il y a un peu plus d'un an.

    Extrait du texte:

    Dans tout ce que vous allez voir, il y a une seule incertitude.

    Tout le reste est décidé depuis longtemps. Prévu, dans les moindres détails. 

    Chacun de mes muscles sait ce qu'il a à faire. Entre ma tête et les membres de mon corps le chemin est répété, repéré, déblayé. Plus rien ne fait obstacle. Je suis une ligne claire, une flèche droite, un tracé lumineux, éblouissant, précis. 

    Je suis sans tâtonnement et sans hésitation. Sans possibilité de vertige.

    Le tâtonnement c'était avant. C'était l'enfance. J'ai raffermi les lignes à la force des années. Maintenant je suis une mécanique bien huilée.

    J'ai appris le vocabulaire et la technique: chacune de mes actions porte un nom et remplit une fonction. 

    J'enchaîne les pas, les gestes et je sais comment me déployer entièrement.

     

    J'ai appris à maîtriser les plus infimes changements dans l'atmosphère. Au moindre signal, je bondis, je me tends. Je nuance le balancement de mon bras en fonction de votre tension, de votre regard, de votre souffle qui se coupe ou des cris qui vous échappent. Je vous donne de la beauté. Et si vous me la rendez bien, je vole.

    Je sais exactement comment vous procurer de la peur. 

    Je sais exactement comment vous procurer de la joie.

     

    Ne vous inquiétez pas. 

    Je sais comment vous en donner pour votre argent.

     

    J'ai travaillé chaque jour à ce que je vais faire dans les minutes qui viennent. Je vais vous amener jusqu'à l'image que vous attendez de moi: le masque qui lâche, le visage en plein cri. 

    Vous aurez l'impression d'une immense surprise et pourtant ce sera fluide. Un enchaînement implacable de causes et de conséquences, jusqu'au basculement final. 

    Vous ne vous attendrez pas au basculement final, même si vous n'espérez que ça.

     

    Dans tout ce que vous allez voir, il y a une seule inconnue: la capacité de mon corps à exécuter ce qui est prévu. Le point jusqu'auquel je vais être capable de tenir mes promesses.

    C'est pour ça que vous êtes ici. Pour être témoin de l'imprévu. Pour être témoin de l'accident, de l'infime imprécision qui me fera perdre l'avantage ou de la performance qui me sortira pour une seconde du genre humain. 

    Je sais que je peux briller au point de sortir du genre humain. 

    Vous le savez aussi.

     

    Ne vous inquiétez pas. 

     

    Je sais ce que vous me demandez.

     

     

    Tu pourras découvrir les trois premiers épisodes dans la continuité:

    MADAM #1 "Est-ce que tu crois que je doive m’excuser quand il y a des attentats?", Marine Bachelot Nguyen, 19h

     
    MADAM #2 "Faire le mur", Marie Dilasser, 20h30
     
    MADAM #3 "SCOREUSES! Parce qu’on ne peut que perdre quand on a rien à gagner", Mariette Navarro, 22h

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Dans le vif Dans le vif / Ce soir à Rennes

     

     

    Après notre résidence estivale bretonne pour nous rencontrer et réfléchir ensemble à la notion de Délits de solidarité, chacun des quatre auteurs a écrit une pièce courte, qui sera présentée pour le première fois ce soir à Rennes, au théâtre du Cercle, dans une mise en lecture de Frédérique Mingant, avec Gaël Le Guillou, Chloé Manisclaco, David Nathanson. Une aventure également pilotée par Ronan Mancec et Noëlle Keruzoré.

    La particularité, c'est que les textes seront aceessibles en ligne à partir de demain, après cette première sortie publique!

    Tout est sur le site: http://danslevif.fr/

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

    Et en cet automne riche en actualités, voici un petit nouveau en fort bonne compagnie! A la demande de Laurent Benichou de la Maison théâtre de Strasbourg, dix auteurs ont écrit chacun une pièce de 5'55 minutes à l'adresse des adolescents.

    Le recueil vient de paraître aux éditions Théâtrales jeunesse, tandis que des jeunes gens de Strasbourg se sont déjà emparés des textes en fin de saison dernière.

    Des extraits et des informations ici!

    Avec Marine Auriol, Antonio Carmona, Claudine Galea, Sébastien Joanniez, Ronan Mancec, Lise Martin, Fabrice Melquiot, Guillaume Poix, Julie Rossello-Rochet & moi.

    Pour les personnes que je rencontre régulièrement et qui sont en recherche de textes pour des groupes, pour des jeunes, pour découvrir des formes, pour découvrir des auteurs...

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique