• Etats singuliers de l'écriture dramatique, théâtre de l'Echangeur

     

    Au début de la saison, le théâtre de l'Echangeur a proposé à quelques auteurs, aux origines et aux parcours très différents, de se rencontrer pour imaginer une programmation de quelques jours au théâtre de l'Echangeur. Voici donc six jours avec des propositions variées, des textes écrits pour l'occasion, des spectacles, des tentatives, des lectures, une librairie, une exposition, des temps d'échanges et de rencontres avec quelques invités.

    En parallèle, la Revue Frictions nous a offert une carte blanche dans ses pages pour son prochain numéro. Une occasion de découvrir un peu mieux la diversité des univers de chacun, et l'état des réflexions en cours, puisque ces rendez-vous réguliers ont surtout été l'occasion de partages d'expériences et de mises à plat, de bouillonnements, de tâtonnements, d'état des lieux de nos métiers et de leur invisibilité croissante, une analyse des mécanismes de la production théâtrale qui fait que les auteurs sont le plus souvent laissés sur la touche à moins d'être eux-mêmes porteurs de projets, une envie de faire bouger les lignes.

    Je vous laisse découvrir la programmation ci-dessous. Pour ma part, j'écrirai un portrait-poème pour une habitante de Bagnolet, qu'elle découvrira en public lors d'une lecture unique et éphémère, je partagerai un temps de plateau avec la danseuse et chorégraphe Marion Lévy, autour de mon texte La Marcheuse. Et je lirai des extraits des Chemins contraires.

    Bonne découverte!

     


     

    PERFORMANCES - PORTRAITS - FICTIONS
    RENCONTRES - EXPOSITION
    Les 17, 18, 19 & 24, 25, 26 juin

    7 AUTEURS, GILLES AUFRAY, CLAUDINE GALEA, JULIEN GAILLARD, JEAN-RENÉ LEMOINE, MARIETTE NAVARRO, CHRISTOPHE PELLET ET JULIEN THÈVES,
    AUX COMMANDES D’UN THÉÂTRE

    Il est rare que 7 auteurs travaillent ensemble et plus encore qu’ils aient un pouvoir de décision au sein d’une structure théâtrale. Comment occuper l’espace d’un théâtre et en organiser le temps: que programmer, comment et pourquoi ?
    Nous nous sommes, depuis novembre dernier, rencontrés de nombreuses fois – notamment pendant une semaine en janvier – et ensemble nous avons recensé nos désirs, nos manques et nos nécessités. Nous voulons que ce geste – l’occupation du théâtre L’Echangeur pendant 10 jours- soit collectif sans que nous gommions pour autant nos singularités, et c’est dans ce presque paradoxe que ces « états singuliers » trouvent leur force et leur évidence. Nous avons maintenant établi un titre, un programme de lectures, performances, spectacles, conversations, expositions…et mis en chantier l’écriture d’un manifeste en commun qui adresse la question à l’origine de cette aventure: quelle est la place de l’auteur dans le théâtre aujourd’hui?
    Gilles Aufray, Julien Gaillard, Claudine Galea, Jean-René Lemoine, Mariette Navarro, Christophe Pellet, Julien Thèves.

    « L’écriture théâtrale, les auteurs dramatiques font-ils peur ?
    Avons-nous besoin d’appartenir à la mythologie du révolu pour pouvoir exister : devons-nous être morts, suicidés ou terrassés par les grandes maladies pour que – nos biographies aiguisant enfin curiosités et appétits -, nous soyons lus, entendus, joués ? »
    Extrait de "Ceux qui vont mourir vous saluent",
    Revue Frictions n°26 — juin 2016

    Programme complet ici:
    http://www.lechangeur.org/ wp2/wp-content/uploads/ 2016/01/ ETATSSINGULIERS-OK-ST.pdf

    Tarifs soirée 13/10 € - Pass 2 jours 16€ - Pass 3 jours 21€
    Infos et réservation 01 43 62 71 20 reservation@lechangeur.org
    - Réservation conseillée -

    APERCU DU PROGRAMME
    VENDREDI 17 JUIN A PARTIR DE [18H30]
    [18h30] Vernissage de l’exposition L’éternELLE féminin Claudine Galea
    [20h30] Iphigénie Jean-René Lemoine
    [22h] L’aveuglement de T.W Christophe Pellet

    SAMEDI 18 JUIN A PARTIR DE [16H]
    [16h] Conversation entre Olivier Neveux et Julien Gaillard
    [18h30] N’importe où sauf quelque part Gilles Aufray
    [19h30] Le corps silencieux Julien Thèves
    [21h] Dominique Constanza Jean-René Lemoine

    DIMANCHE 19 JUIN A PARTIR DE [15H30]
    [15h30] Le corps silencieux Julien Thèves
    [16h30] Vents contraires Jean-René Lemoine
    [18h30] Loin du naufrage Julien Gaillard
    [21h] Au Bois Claudine Galea

    VENDREDI 24 JUIN A PARTIR DE [18H30]
    [18h30] Portrait-poème pour une habitante de Bagnolet Mariette Navarro
    [19h] Les choses comme elles sont, féerie Claudine Galea
    [21h] La marcheuse Mariette Navarro
    [21h30] Un simple contretemps Julien Thèves

    SAMEDI 25 JUIN A PARTIR DE [14H30]
    [14h30] Hospitalités Gilles Aufray
    [16h30] Lecture de fragments d’une écriture en cours Julien Gaillard
    [17h] Lecture-poème La Maison et Eté 15 Julien Gaillard
    [18h] - [20h30] - [21h30] Silences interrompus Gilles Aufray
    [18h30] Les chemins contraires Mariette Navarro
    [20h50] Un simple contretemps Julien Thèves

    DIMANCHE 26 JUIN A PARTIR DE [14H30]
    [14H30] Rencontre avec Stanislas Nordey et Laurent Muhleisen
    [16h30] In Memoriam Jean-René Lemoine
    [17h] Aphrodisia Christophe Pellet
    [18h] Patti Claudine Galea
    [19h30] Hospitalités Gilles Aufray

    Credit Photo
    Credit: Iconographie Bram van Velde "Braises" MP 334 lithographie — 100 épreuves
    Maeght éditeur — © adagp — Photo Alberto Ricci

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Lecture des Chemins contraires à L'Oiseau Siffleur à Valencce

     

    Tout est dans le titre et dans l'image! Le vendredi 20 mai à 19h, rendez-vous à Valence à la librairie L'oiseau siffleur, pour une rencontre et une lecture d'extraits des Chemins contraires.

    Une première rencontre en attendant les Lectures sous l'arbre au mois d'août, et pour commencer à faire découvrir publiquement ce texte, paru au mois de mars.

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • 2006 / 2016 (Les Célébrations)

     

    2006 / 2016 (Les Célébrations)

    Retour à l'Université de Strasbourg, 10 ans plus tard.

    Merci à Sylvain Diaz et au Service culturel de l'Université.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Cabaret à la Maison théâtre

     

    Lors de mon séjour strasbourgeois, en plus de reprendre Les célébrations, je serai l'invitée de la Maison théâtre pour un Cabaret consacré aux écritures de deux autrices, Magali Mougel et moi. C'est au théâtre des Tambourins, mardi 3 mai, à 20h30:

     

     

    Cabaret – Auteur au féminin

    En partenariat avec l’Université de Strasbourg – Département des Arts du Spectacle

    Mardi 3 mai 2016 à 20h30 au Théâtre du Tambourin

    Contrairement aux idées reçues, les auteurs contemporains sont vivants. Nous le savons et nous le défendons depuis longtemps chez nous.
    Est-ce un autre à-priori ou un fait de société ? Certains pourraient aussi croire qu’un auteur est masculin. Que nenni ! Auteur s’écrit aussi au féminin.
    Elles sont de plus en plus nombreuses à écrire des pièces de théâtre et nous consacrerons un cabaret pour découvrir l’univers, la langue, la sensibilité, le regard sur la société de deux d’entre elles : Magali Mougel et Mariette Navarro

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Les Célébrations, Université de Strasbourg

     

    Dans ma vie ces derniers temps, les choses font des boucles, repassent par des chemins anciens pour mieux repartir de l'avant, comme lorsque j'ai eu en mains Les chemins contraires, à la Chartreuse, dans la même cellule et au même bureau où je l'avais commencé quatre ans plus tôt et revenais pour la première fois.

    Comme mes retours à Strasbourg, quittée depuis plus de huit ans à la fin de mes études.

    Et puis, il y a les boucles provoquées, comme cette proposition par le Service Culturel de l'Université de Strasbourg et le SUAC, de revenir lire Les Célébrations, sur le campus de l'Université, où j'en avais créé une première lecture-mise en espace en 2006, avec la complicité de Maëlle Payonne. Dix ans presque jour pour jour après la création: mise en abîme de ce texte où la nostalgie d'un passé imaginé, déformé, transformé est le personnage principal.

    Dans une autre salle, dix ans plus tard, je retrouverai la fébrilité de l'attente de mes spectateurs-invités, et nous tenterons de reformer le groupe, de mettre en scène la joie des retrouvailles de "l'association ancienne".

    Pour les strasbourgeois, ce sera donc le 4 mai à 12h30 et 13h30.

     

     

     

    Le texte est publié aux éditions Quartett à la suite de Nous les vagues (2011).

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique