• Annonce d'un Bal

     

    Cher lecteur, tu imagines qu'au retour du Québec je me suis hâtée de me précipiter sur une plage paradisiaque et de me vautrer dans l'été loin de toute idée de travail et de toute connexion électronique avec le monde extérieur: que nenni.

    Au contraire, les projets à venir ne cessent de se développer et de se concrétiser, notamment (souviens-toi, lecteur, je l'avais évoqué au détour d'un article), le travail que nous mènerons avec Caroline Guiela et la compagnie des Hommes Approximatifs autour de la figure d'Emma Bovary... Un peu sur le principe du travail mené pour Se souvenir de Violetta, nous travaillerons sur les échos que cette figure évoque en nous. Entre rêverie individuelle et sociologie de province, de Flaubert aux faits divers contemporains, entre argent, bonheur, amour et condition sociale, nous partirons en exploration à partir du plateau avec les comédiens.

    Et pour commencer, dès la saison prochaine, à Valence, à l'invitation de la Comédie, nous mettrons en oeuvre in situ un premier volet dans une salle de bal. Exploration de notre imaginaire du bal à travers le prisme d'Emma Bovary. Construction d'une fiction, d'un univers, à partir d'un lieu réel et dans le souvenir d'une oeuvre du passé.

    A suivre, bien sûr, je vais ménager mes effets et le suspense, tu l'imagines, cher lecteur, et te renvoyer en attendant à la programmation très riche de la Comédie de Valence.

     

     

    Résidence du CEAD à Québec

     

     

    « Matamore n°29, d'Alain FarahProcessus, etc... »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :