• C'était le 17ème cabaret poétique

     

    C'était au chaleureux Périscope de Lyon, à l'invitation de Frédéric Houdaer, c'était avec Lionel Tran, Marlène Tissot, Christian Chavassieux, Martin Rodde, Marie Bernardin.

    C'était dix minutes de lecture chacun, juste le temps de faire copain-copain avec le micro, la lumière, les yeux ouverts ou fermés, en face. Pas le choix d'être "dedans", tout de suite, sans se poser de questions, tester comme si c'était gravé dans le marbre ce nouvel agencement d'extraits de Perdre, une nouvelle façon d'entremêler les voix, la recherche n'est pas finie, le chantier s'amplifie à mesure que j'y prends mes aises.

    Juste le temps d'entrapercevoir les univers de chacun, les poètes, échanger quelques mots, sourires, se donner nos parcours en partage, les sédentaires, les nomades, ceux qui écrivent tôt le matin, ceux que les ateliers aident, ceux qu'ils rongent, ceux qui se sont lus par hasard, ceux qui connaissent quelqu'un qui connaît quelqu'un qui les connaît, ceux qui sont voisins, ceux qui sont timides.

    Les photos sont de Pauline Catherinot et je la remercie.

     

    C'était le 17ème cabaret poétique

    (c) P. Catherinot

     

    C'était le 17ème cabaret poétique

    (c) P. catherinot

     

    Le lien vers l'article dans L'Encéphalogramme du spectateur

     

     

    « L'effet Prodiges®ça bouge... »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :