• ça va commencer

     

    A moins d’une semaine de la première, se dire que tout est encore en mouvement peut provoquer quelque vertige. Pourtant, c’est aussi l’endroit qui fait que ce projet ne sera pas, à mon sens, un spectacle de plus. Si, comme je le pense, les conditions de production d’un projet influent sur sa forme et donc sur ce qui se raconte, Le Bal d’Emma aura les forces et les fragilités du lieu auquel il emprunte tant, du nombre de personnes impliquées dans l’aventure, du temps court pour orchestrer cet objet théâtral non identifié comme je les affectionne.

    Dans ce processus de création, rien n’est jamais acquis puisque le détail ne cesse d’influer sur l’ensemble et inversement, mais quelque chose tout de même est en train de naître, qui pose LA question qui me passionne entre toutes : où commence le théâtre ?

    Chacun des langages utilisés dans la pièce (improvisation réaliste, moins réaliste, texte de Flaubert, texte contemporain, mouvements, sons, lumières, costumes…) fait frotter le théâtre avec autre chose, déplace légèrement, expérimente différentes façons de créer du sens et de l’émotion.

    ça va commencer

     

     

     

    « Bureau (4)Bureau (5) »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :