• Charpentage, matières

     

     

    Rien n'apparaît ici mais je travaille, nous travaillons. A un projet dont la complexité provoque parfois de grands vertiges, et puis une grande satisfaction quand tout d'un coup des élements concordent, semblent se mettre en place, dans la préparation du moins.

    Après: le spectacle, pour tenir debout et trouver son équilibre, fera sa loi.

    Ce qui est complexe dans la partie "écriture", c'est de réfléchir à la fois à une dramaturgie qui ne soit pas uniquement textuelle, puisque le texte ne précède rien et que la construction ne dépend pas de lui... tout en trouvant les endroits exacts où la parole écrite pourra surgir, frotter avec d'autres matières, avec la parole improvisée. Et la laisser se développer, trouver sa construction propre, ouvrir de nouvelles voies/x.

    Venir consolider aussi, peut-être le sens et la direction de l'ensemble (prêtons-lui cette vertu-là).

    Il y aura, je l'écrivais il y a quelques temps, les surgissements de pensées souterraines. Il y aura aussi, dans le temps présent, partagé avec le public, le désarroi des personnages, la façon dont les cerveaux cherchent à comprendre et s'y refusent tout en même temps, les données chiffrées et les gouffres que ça ouvre quand ça se frotte au langage.

    Il y aura quelques bribes de réel et beaucoup de brisures, morceaux de mémoire piétinée qu'on ne sait plus comment faire tenir ensemble.

     

    Charpentage, matières

     

     

     

    [Image empruntée en ligne ici, rien à voir...]

     

    « NGC 224, d'Ito NagaIt's really an experience to visit Paris »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :