• Du train

     

    Encore quelques trains en 2014: celui qui vient de m'amener à Valence pour continuer cette semaine à préparer Le Chagrin avec l'équipe des Hommes Approximatifs, ensuite le train du repos, avec suspension de tout internet prévue pour deux semaines, le train des plages hivernales, le train amoureux, le train des amis et de la ville quittée à retrouver pour quelques jours. Le train des lectures et de la réflexion, aussi, avec une petite trentaine de textes à lire, manuscrits de théâtre, de poésie ou romans. Le train des textes nouveaux à écrire.

    J'aurais aimé avant les fêtes continuer à parler ici de livres que j'aime. Cela viendra en son temps, et tant pis pour l'actualité. Je m'étais promis de vous dire un mot d'Hajar Bali et de son si beau recueil de nouvelles Trop tard (mais il ne sera pas trop tard pour le faire!), d'Antoine Wauters encore avec Nos mères, de Serge Airoldi. Gardons des plaisirs pour l'année qui vient, pour d'autres heures de train.

    A partir de janvier, ateliers, répétitions, et très nombreux déplacements du nord au sud de la France (plusieurs villes par semaine) feront un premier trimestre frénétique dont j'espère sortir pas trop abimée. Tout ça pour dire: ne m'en veuillez pas si je ne peux pas répondre à toutes les sollicitations, pas tout lire, pas rajouter d'autres villes à ma feuille de route déjà folle, pas me concentrer sur de nouveaux rêves de spectacle pour quelques mois, pas répondre à tous les mails quand ils demandent à développer une réflexion ou à parler de mon travail ou de celui des autres. Que ce blog puisse pallier ce manque, tandis que, contre la vitre d'un train, je somnole un peu.

     

    Du train

     

     

    « La radio sur un plateau / Les feux de poitrineLes vagues à l'eau »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :