• Elle brûle chez Racines

    Elle brûle chez Racines

    Je ne saurais trop vous conseiller de lire TOUTES les chroniques du blog Racines qui vous donneront d'excellentes idées de lecture, et pour les besoins de la revue de presse que j'essaye de tenir autour d'Elle brûle (ce blog est ma tête tout autant que ma bibliothèque), je fais ici un lien vers la chronique sur le spectacle.

    Avec un petit extrait:

    "Lecture contemporaine de Flaubert, inspirée également de faits divers récents, Elle brûle utilise comme matériau de base le réel, l’ordinaire. Le spectateur traverse d’abord un petit musée rempli d’objets divers, de petits bouts de toute une vie, avant de rentrer dans la salle, intime, qui le projette vers la scène et son décor familier d’appartement lambda. En quelques tableaux, la pièce traverse dix ans de la vie d’une famille. Le pari est audacieux, d’autant plus qu’Elle brûle est une œuvre collective, née de la rencontre entre l’auteur, la metteur en scène et les acteurs. De cette rencontre un spectacle a vu le jour, fascinant et fragile.

    Il n’y a pourtant aucun faux pas tant l’intelligence de la construction, de la mise en scène, du texte, des acteurs est immense. Tout est d’une justesse insensée, de l’utilisation de la lumière, de la musique, du décor, des costumes. Et puis il y a Boutaïna El Fekkak qui interprète Emma, dont le visage se refuse souvent au spectateur, et dont les moindres frémissements passent par le corps, la voix qui chante, se brise, se relève. Elle est magnifique, ils le sont tous d’ailleurs."

    « Elle brûle dans Rue 89Je ne fonctionne plus très bien »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :