• En passant par la Hongrie (jour 1)

    En passant par la Hongrie

    [Le livre hongrois, traduction de Nous les vagues, vient de sortir aussi!]

     

    Dans l'avion pour Budapest je lisais Peter Pan, cela n'a rien à voir avec la suite mais je volais et ils volaient, et ce n'est peut-être pas sans lien avec des rêves que j'ai faits ensuite.

    A l'aéroport, j'ai découvert que le printemps m'avait suivi depuis Poitiers, et j'ai fait la connaissance de Zsofia Rideg, traductrice qui a fait de Nous les vagues le hongrois Mi, Hullamok!

    Avec un passager célèbre que j'étais très flattée de rencontrer, nous avons pris la route en direction de Debreçen, à 220 kilomètres de là, après un petit détour par Budapest, un bref aperçu des avenues, de l'architecture, de la place des grands hommes avec leurs grands chevaux, de contemporaine du pays, de sa langue musicale et douce, de ses policiers intraitables.

    Nous avons terminé le voyage dans la nuit tombée plus tôt qu'ici, le nez collé aux étoiles comme on traversait le pays.

    A Debreçen , le Deszka Festival s'ouvrait juste, avec un concert franco-hongrois de Christian Paccoud et une chanteuse hongroise. Rencontres et repas, et la tension du voyage qui petit à petit se relâche dans un verre de bière locale.

     

    En passant par la Hongrie (jour 1)

     

    En passant par la Hongrie (jour 1)

     

    [Théâtre de Debreçen, mars 2014]

     

    (A suivre...)

     

    « Berlin / Lignes (5)En passant par la Hongrie (jour 2) »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :