• Entrer en délicatesse

     

    C'est donc la rentrée, et la saison s'ouvre sur les répétitons de Qui a peur du loup?, une pièce jeune public de Christophe Pellet, qui sera créée en mars 2011 au théâtre d'Angoulême, dans une mise en scène de Matthieu Roy, de la Compagnie du Veilleur.

    Dimitri est un petit garçon, dans un pays où la guerre vient de se terminer, mais laisse encore ses traces: rues défoncées, difficultés à se ravitailler, champs de mines. Il vit seul, livré à lui même dans la maison familiale: sa mère est partie travailler en France pour pouvoir lui envoyer de l'argent, son père est allé poursuivre la guerre dans un pays voisin. Le petit garçon reçoit la visite, deux fois par jour, de sa voisine Livia, qui vient lui donner à manger et vérifier qu'il ne manque de rien. Il passe aussi du temps avec ses amis d'école, et notamment Flora, une petite fille dont la passion est de dessiner des animaux. Et puis il a Skate, un skate-board à-demi usé dont il ne se sépare jamais et dont il se sert pour aller, en pensée, rentre visite à ses parents par-delà la forêt.

    Flora propose à Dimitri de le transformer en animal pour le rendre plus beau, elle veut en faire Foxie, un mignon petit renard, mais le garçon n'en démord pas: ce qu'il veut être, c'est un loup, qui est fort et peut traverser la forêt. Flora accepte, et le maquille. mais aussitôt il se transforme en petit loup et diparaît dans la forêt...

    Cette histoire d'enfant solitaire, qui s'échappe dans ses jeux et dans ses rêves d'état sauvage, est traversée par la tendresse, puis la sensualité du rapport entre les deux enfants. Reprenant les schémas du conte, elle en dessine aussi la dimension d'initiation, jusqu'à l'émancipation du garçon, qui est peut-être aussi son sacrifice: à la fin, il revient sous forme de loup, mais il est tué par Sandor, son père, qui veut venger la mort de son enfant. C'est alors seulement que la forêt retrouve son calme, que Flora peut recommencer à grandir, faire le deuil de son ami disparu.

     

    Bien évidemment, cette pièce fait écho à la tradition des contes qui mettent en scène la peur ancestrale du loup, mais aussi la fascination qu'il peut exercer. Dans la pièce, enfants et parents ne le considèrent d'ailleurs pas de la même façon, il est craint et pourchassé par le père, défendu et réhabilité au contraire par Flora et Dimitri.

    Mais la pièce apparaît aussi comme une suite, une déclinaison de plus de l'univers que Christophe Pellet développe dans ses pièces. Un univers souvent sombre, mais pourtant toujours d'une grande douceur, d'une grande délicatesse.

    C'est en relisant l'ensemble de son théâtre, publié aux éditions de l'Arche, que j'ai eu véritablement la sensation d'entrer dans un monde, d'entrer en délicatesse, pour paraphraser le titre d'une de ses pièces. On peut presque lire son théâtre comme un seul et même texte, une seule et même histoire où les personnages sont des échos les uns des autres. Ce n'est pas un coup de poing (mise à part, peut-être, La Conférence). C'est une caresse. Mélancolique, souvent triste. C'est qu'on n'a pas l'habitude.

    Je développerai dans les semaines qui viennent, à mesure des répétitions, des aspects de cette écriture qui me touchent particulièrement, mais aussi nos choix de dramaturgie et de mise en scène pour la création de la Compagnie du Veilleur, car nous avons déjà décidé de quelques options tranchées pour notre version scénique de Qui a peur du loup?.

    En attendant de vous revenir avec ces éléments, voici pour le plaisir, car ils sont magnifiques, la liste des titres des pièces de Christophe Pellet, toutes publiées chez l'Arche:

    - En délicatesse

    - Des jours meilleurs

    - Erich von Stroheim

    - Le Garçon Girafe

    - Loin de Corpus Christi

    - S'opposer à l'orage

    - Une nuit dans la montagne

    - Un doux reniement

    - La Conférence

    - Le garçon aux cheveux dans les yeux

    - Soixante-trois regards

    - Qui a peur du loup?

    « Aller de l'avantQui a peur du loup? »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :