• EPISODE 18 / ENSEMBLE

     

    EPISODE 18 /

     

    Il y a beaucoup de vérité dans leurs caprices. Peu importe qu’ils en rient. Dans leur plan de détournement, de mutinerie, de prises d’otage, dans la connivence qui se met en place avec les officiers, au conditionnel puis au présent vrai – fasse, grammaire, que notre vœu se réalise -, il y a l’impossibilité profonde de débarquer maintenant, d’arrêter le voyage, d’être rendus à la terre qui écorche les genoux.

    Par la fiction ils se soulèvent contre la perspective d’une séparation. Ils se défont des bras qui les rattrapent. Ils se débattent : ils ont muté, qu’on les comprenne, ils ont perdu toute compatibilité avec un sol inerte qui ne soit ni ventre ni vaisseau.

     Ils ont trouvé leur espace dans cette carte vierge de tout, eux qui à Terre se cognent à chaque mur, et doivent justifier de chacun de leurs pas. Territoire d’écrivains, sans doute, cette page blanche, ce temps sans emploi, ce sillage obstiné. 

     

    EPISODE 18 / ENSEMBLE

     

     

    « EPISODE 17 / SINON ON POURRAIT ARRÊTER LES MOTEURS?EPISODE 19 / CHERCHER LE POISSON »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :