• It's really an experience to visit Paris

     

     

     

    Quand j'ai mis les pieds pour la première fois à Paris, j'avais 19 ans, c'était en famille, et nous nous amusions à chaque déconvenue du slogan touristique "It's really an experience to visit Paris"... Ensuite mes séjours parisiens ont été liés à des stages, à mes premiers pas dans les théâtres, à des rendez-vous professionnels, des spectacles. Je n'ai jamais rêvé d'y vivre, plutôt Bartelby que Rastignac dans mon genre, préférant me tenir à l'écart du centre pour mener mon bonhomme de chemin, pour venir me ressourcer entre deux traversées de la France. J'ai été franchement agacée par sa rudesse, son indifférence, son arrogance, par les "place to be", par les fausses évidences, par un "milieu" théâtral, culturel, auquel appartenir me fait souvent, et toujours, violence. Et puis j'ai commencé à en aimer certains quartiers, quelques îlots populaires, quelques sentiers décalés. Et aujourd'hui où j'y passe presque la moitié de mon temps, où c'est en passe de devenir ma ville pour de bon, je m'efforce de chausser d'autres lunettes, je retrouve la gourmandise de voir, d'explorer, de connaître. Je tends une main pour faire la paix.

     

    « Charpentage, matièresVidéo de la lecture à Saint-Herblain »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mariette Profil de Mariette
    Vendredi 2 Août 2013 à 17:05

    Je me relis et me dis que j'ai décidément un problème avec le "centre" et le "milieu"... Vive la marge! (mais je me rapproche doucement du coeur de la cible...)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :