• Le Chagrin: récits et collection

    Le Chagrin: récits et collection

     

    A Valence, les répétitions ont commencé depuis une dizaine de jours, comme prévu le plateau a été habité, il porte la trace des fabrications et des jeux, et déjà le souvenir des improvisations qui seront le socle du spectacle. Cette semaine, je n'assiste qu'à une journée, durant laquelle on traverse les époques, les strates d'une histoire familiale et sociétale.

    Ce qui est en jeu dans cette nouvelle écriture collective, c'est la mise en place de glissements entre les fragments racontées, les tableaux, les époques. Une chronologie sans cesse trouée, bousculée, comme si une série de chagrins (minuscules ou insondables) étaient mis en résonance les uns avec les autres.

    En parallèle de la recherche de matière (où chaque détail, chaque accident du plateau peut produire de la fiction), il faut imaginer la structure qui sera assez forte et assez ouverte pour donner à toutes ces pistes leur dimension juste. Pour l'instant, on imagine une collection de chagrins agencée de telle manière qu'ils s'éclairent les uns les autres sans forcément pour autant s'expliquer, un travail de zoom sur la distension des liens, sur les petits silences entre les êtres, les petites défaites. Resserrer le champ sur les endroits où les liens font mal, mais aussi sur les endroits où se loge l'espoir d'une réconciliation.

     

    Le Chagrin: récits et collection

    (Photos de répétitions, février 2015)

     

    « Une journée avec Elle brûleLe coeur d'où tout rayonne »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :