• Maza'Grand Opéra

     

    Maza'Grand Opéra

     

    Maza'Grand Opéra

     

    Retour sur un week-end de rencontres et d'écriture intensive à la Guillotière. Immersion rapide, sans doute partielle, dans un quartier pas tout à fait inconnu pour la lyonnaise que je suis, et qui a quelques racines parmi les fleurs d'amaranthe.

    Rencontre ou retrouvailles avec auteurs et musiciens: Samuel Gallet, Laura Tirandaz, Simon Grangeat, Mathieu Goulin. Une affinité immédiate, une envie de se rencontrer depuis longtemps, ou d'écrire de nouveau ensemble, à travers le jeu littéraire débrider un peu nos écriture et trouver l'endroit de la fiction commune, ce plaisir-là de rebondir sur les propositions les uns des autres, de brouiller les pistes. Un équilibre un peu magique, comme chaque fois qu'un groupe "fonctionne" et devient un vrai moteur.

    Le premier après-midi nous rencontrons des habitants, plus ou moins proches du festival, de plusieurs générations mais avec des points communs dans la défense d'un quartier au métissage unique, un quartier "laboratoire" à beaucoup de niveaux, en pleine transformation. Un quartier dont on craint l'aseptisation, la gentrification, dont on espère qu'il restera vivant, bordélique, ouvert, à l'image peut-être de la Rize, rivière souterraine qui coule sous le quartier, eau des tanneurs en opposition à la toute nouvelle piscine du Rhône-nouvelle-formule-8-euros-pour-tout-le-monde. Un vol, alors on se réapproprie le jardin d'Amaranthe, la place Mazagran, on s'engueule, on invente entre deux restos indiens, une épicerie arabe, une épicerie bio, une épicerie chinoise.

    En deux jours, on met en commun et on écrit un scénario en huit épisodes et quatre chansons. On écrit notre histoire d'adolescents de la Guille (et non pas de la Croix-Rousse, la différence est importante), qui rêvent de grandeur et veulent en être, qui nagent dans la Rize et au milieu des Hipsters de la piscine municipale, qui croisent les figures emblématiques du lieu, guidés par les chansons de la fresque du Court-Circuit.

    Un épisode chacun par demi-journée, et le lendemain 16h, lecture publique et en musique de l'ensemble. Lecture unique, aboutissement d'un travail frénétique et joyeux, retombée de l'adrénaline, pluie sur les chaussures. Joie.

     

     

    Maza'Grand Opéra

    (La Guillotière, juillet 2014)

     

    « Un tour à SèteAvertissement »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :