• Naufrages

    Naufrages

     

    En m'approchant de l'épave, je souris en me disant que j'ai déjà écrit Alors Carcasse et Nous les vagues, et puis (se) Perdre, mais que quand même, ça ressemble fort à un nouveau sujet à explorer, ici dans tout l'archipel, ces traces de naufrages.

    Depuis quelques jours, un bateau de la marine nationale, le Laplace, est installé sur le Littoral, avec pour mission de refaire les cartes maritimes de l'Archipel, mais aussi de partir à la recherche d'un navire disparu en mer en 1962 et jamais retrouvé depuis.

     

    Naufrages

    (Le Laplace à quai, un dimanche de pluie battante)

     

    Voilà qui intéresse de près les chercheurs du CRI, car dans les choses inertes à faire parler il y a peut-être aussi les choses disparues. Et voilà qui m'intéresse tout particulièrement aussi, relance la machine à fiction, à exploration maritime rêvée et laissée en suspens depuis quelques mois, après que j'aie commencé à reprendre mes notes du voyage en cargo et à poser les bases d'un poème dramatique à partir de la phrase: "Il y a les vivants, les morts et les marins, bienvenue parmi les marins".

    Je me dis aujourd'hui que ces premières pages ne sont peut-être que le prologue d'une autre histoire, celle que je trouve ici quand des légendes m'arrivent aux oreilles, ou quand des épaves apparaissent, dans la brume ou en plein soleil.

    En rentrant chez moi après l'atelier du soir, je suis tombée sur cette page qui recense tous les naufrages à Saint-Pierre et Miquelon, les dates et les genres des embarcations.

    Je précise qu'il n'y a rien de morbide dans cette envie d'exploration, mais l'envie de comprendre par les sens et l'imaginaire une réalité de vie, sur une île au climat rude, ou dans les océans de manière générale. L'envie de m'interroger aussi sur la notion de disparition, dans un monde où il parait impensable de disparaitre cinq minutes des radars tant toutes nos habitudes nous trahissent, et où pourtant des avions peuvent encore, eux aussi, se perdre en plein vol.

     

    Naufrages

     

    Naufrages

     

    Naufrages

     

    Naufrages

     

    Naufrages

     

    Naufrages

     

    (Promenade à la pointe du Diamant, où gît l'épave du Troutpool (et non pas du Trou de Poule comme je l'avais compris jusqu'à présent), cargo échoué en 1923)

     

    « Les radios ça n'a pas de bouche et pourtant ça parle.Le CRI cherche, le CRI crie »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Mai 2014 à 08:28

    'Sais pas trop pourquoi, mais je trouve ce tas de ferraille émouvant.

    2
    Mercredi 14 Mai 2014 à 13:03
    Moi aussi... Je vais essayer d'en trouver d'autres...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :