•  

    Nous les vagues au Pot-au-Noir

    Le « Panoramic Sea Happening – Sea Concerto, Osieki » de Tadeusz Kantor (extrait d’une série), 1967 Eustachy KOSSAKOWSKI Tirage jet d’encre pigmentaire. Propiétaire des négatifs et diaositifs : Musée d’Art Moderne de Varsovie. © Collection Anka Ptaszkowska

     

    Cette semaine, Valère Bertrand et son équipe vont de nouveau faire déferler Nous les vagues au Pot-au-Noir, à Saint-Paul-lès-Monestier, près de Grenoble. Ami grenoblois, il est prudent de réserver ta place!

    C'est à partir de demain, jeudi 3, vendredi 4 et samedi 5 novembre à 20h30.

    Avec Julie Denisse, Nils Euwer, Valère Bertrand.

    Sylvain Audemard au son, Guillaume Jargot à la lumière, Dominique Léandri à la collaboration artistique et Violeta Todo-Gonzales à la chorégraphie. Composition musicale François Raulin et chef de bande Valère Bertrand.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Comme je ne sais toujours pas me couper en deux pour être dans deux villes à la fois, je n'ai pu assister qu'à une répétitions du spectacle qui se présente en ce moment-même, et demain,  à Poitiers.

    Guidés par le très généreux Etienne Pommeret, les élèves du Conservatoire (que j'avais déjà eu le plaisir de rencontrer fin janvier, et qui avaient également travaillé autour d'Alors Carcasse avec Jean-Luc Verna), ont travaillé sur Nous les vagues, et présentent le rendu de ce laboratoire au TAP.

     

    Nous les vagues / Etienne Pommeret / Conservatoire de Poitiers

    Nous les vagues / Etienne Pommeret / Conservatoire de Poitiers

     

    Mise en scène : Etienne Pommeret, assisté de Pauline Bléron

    Avec : Paul Audebert, Alexis Bonneau, Flora Chéreau, Suzy Cotet, Nicolas Deborde, Louise Guillaume, Maxime Huet-Monceyron, Natacha Quesnel, Adélaïde Poulard et Ana-Maria Zavadinack

    Régies : Alain-Bernard Billy et Clément Prieur

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Reprise de Wir Wellen en clôture du festival Primeur

     

    Une bonne nouvelle: Wir Wellen (Nous les vagues), qui avait rencontré un grand succès en avril au Stadtstheater de Sarrebruck sera repris en clôture du festival Primeurs le 29 novembre! C'était vraiment très fort, ce qui se passait dans ce groupe d'une trentaine d'adolescents, et c'est aussi une des rencontres les plus émouvantes que j'aie faite avec des jeunes gens autour de mes textes.

    Retrouvez les informations sur le spectacle et la programmation de Primeur ici.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Du 4 au 7 juin prochain, à l'ENS rue d'Ulm, une toute nouvelle compagnie, le Théâtre au corps,  présentera sa toute nouvelle création, Nous les vagues.

    Décidément, ce texte me permet de rencontrer de fort belles équipes, et d'avoir des bouffées de fierté, de faire partie par ce biais d'aventures courageuses. Parce qu'il semble qu'il soit courageux en ce moment de mettre en scène des textes contemporains, qui plus est quand la forme pose de sérieuses questions de théâtralité et ne rentre pas dans beaucoup de cases, qui plus est quand il s'agit d'insurrection, de refus, d'énergie vitale.

    Nous les vagues à l'ENS par le Théâtre au corps

    Nous les vagues à l'ENS par le Théâtre au corps

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Ce dimanche 17 mai à 17h, les élèves en art dramatique du Conservatoire à Rayonnement régional de Versailles joueront Nous les vagues au théâtre Montensier, dans une mise en scène de Malik Faraoun, assisté d'Eléonore Antoine-Snowden.

    Ce sera l'aboutissement d'un travail exigeant, intensif et ambitieux pour ces tous jeunes acteurs que j'avais rencontrés au début du mois de mars. Merci à eux et à l'engagement passionné de Malik.

     

     

    Nous les vagues à Versailles

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique