• Portrait imaginé de 14 vu du côté de l'agenda

     

    Portrait imaginé de 14 vu du côté de l'agenda

     

    Il y a toujours les événements, les travaux sur lesquels j'écris ici, et ceux que je passe sous silence parce qu'ils auront lieu dans plusieurs années, parce qu'ils ne sont pas gravés dans du marbre, parce qu'ils n'engagent pas que moi.

    Il y a ce qui se réalise immédiatement, mais aussi ce qui met des mois à sortir de l'ombre, ce qu'on a envie de garder pour soi, les rencontres qu'on ne veut pas divulguer parce que, même professionnellement, il y a les jardins secrets, les chantiers qui nous reposent des autres.

    Il y a les choses non spectaculaires, invisibles, les centaines de lecture, le temps pris pour conseiller, accompagner, passer dans l'ombre des salles de théâtre ou des textes en cours d'écriture. 

    Bien sûr je reviendrai sur tout cela, ce qui me paraîtra juste de dire ici pour tenter de donner un aperçu de mon travail, je tiendrai journaux de bord et ouvrirai les fenêtres qu'il sera possible d'ouvrir. 

    Et sans vouloir "spoiler" le feuilleton de ma vie professionnelle, voici quand même quelques rendez-vous incontournables, et quelques surprises, dont je n'ai pas parlé ici jusqu'à présent. (Je vais sans doute oublier mille autres choses, qui viendront sur la page en temps voulu. Et puis il y a ce que je garde encore un peu pour moi, et qui concerne 2015, 2016, 2017...).

    Tout d'abord, je vais continuer les ateliers avec les adolescents à Chambéry, Paris, Valence. J'aime ces tout premiers contacts avec le spectacle, avec l'écriture, avec la fabrication de mots qu'on va dire ou donner à dire.

    Vous me verrez aussi écrire et rencontrer les spectateurs plus particulièrement dans des lieux précis, puisque je suis associée au projet de Cécile Backès à la Comédie de Béthune, et également au théâtre Théo Argence de Saint-Priest près de Lyon où j'inventerai comment mêler mon écriture à la vie foisonnante de la maison.

    Je suivrai aussi peut-être mes textes en traduction, puisque Nous les vagues est traduit en grec, en allemand, en hongrois, en italien, et Alors Carcasse en anglais, en allemand. Dans certains pays, des livres paraîtront, et je serai d'ores et déjà à Berlin et Budapest en mars pour la sortie des livres et des lectures, et ce grâce au travail de l'Atelier européen de traduction.

    Pépite dans mon année 14, ce projet préparé de longue date avec le comédien Philippe Canales et la créatrice sonore Mathilde Billaud: cinq semaines à Saint-Pierre et Miquelon au mois de mai et jusqu'à début juin. Nous y mènerons un travail de création en collaboration avec les habitants, sur le thème du silence... Je connais peu de choses de cet archipel, sinon ce que m'en raconte Philippe, mais je ne doute pas que ce voyage viendra renforcer les lignes d'un nouveau texte en cours.

    Je peux aussi annoncer que j'animerai le stage d'écriture de cet été lors du festival des Lectures sous l'arbre au Chambon-sur-Lignon. Je vous donnerai bien entendu plus de détails dans les semaines qui viennent. 

    Avec Cheyne, la collaboration continue puisque Perdre, après quelques retouches, devrait paraître dans la collection Grands Fonds à la suite d'Alors Carcasse en 2016.

    Et puis il y a mon envie de continuer à travailler avec la Compagnie Map à Angers et avec la Compagnie des Hommes Approximatifs, et puis il y a Elle brûle qui continue à tourner (dès cette semaine à Saint-Etienne, dernières dates de la saison!), et puis il y a d'autres collaborations à venir, avec de la musique, avec de la danse, dont je vous parlerai en temps voulu pour que vous continuiez à guetter les nouvelles par ici.

    Et enfin le texte juste commencé, à peine une dizaine de pages pour le moment, le navire vient de s'ébranler, je ne sais pas encore où il m'amène...

     

    « Choses vues par Carcasse avant de quitter MonplaisirRefaire un voyage (1) »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :