• Préparer Le Chagrin

     

    Préparer Le Chagrin

    (c) Les Hommes Approximatifs.

     

    Comme je vous l'annonçais dans l'article précédent, Les Hommes Approximatifs* préparent la prochaine création. C'est Le Chagrin. Pour lequel il sera vain de chercher quelque roman connu en filigrane, des figures identifiables, lointaines parentes de silhouettes littéraires, comme l'était notre Emma d'Elle brûle et du Bal.

    Pourtant il n'y manquera pas de fantômes, et de ce chacun peut reconnaître de soi, des intimités traversées par l'Histoire, de ses propres silences redoublés par les secrets trop bien gardés au fin fond des familles.

    Le Chagrin est une histoire de fratrie. Une histoire d'amour et d'éloignement. Une histoire en morceaux. Une histoire qui glisse et qui échappe. Une histoire de deuil et d'un passé qui s'est enfui faute d'avoir posé les bonnes questions.

    Mais Le Chagrin est surtout encore mille histoires possibles, à l'heure actuelle: un dessin à grands traits, celui d'une famille avant que commence le spectacle. Un parcours de vie, celui d'un père dont la mort ouvre notre fiction: on en serait là quand on commencerait. Avec un héritage conscient et inconscient. Avec mille histoires en soi, des plus récentes à celles qu'on ne sait même pas qu'on porte. Dans le lieu de l'enfance retrouvée et des corps d'adultes.

    Et puis on serait simultanément dans ce temps adulte, et dans le temps des jeux et de l'enfance. Dans les mots et dans la manipulation. Dans le réel et dans la folie des images. Dans le dialogue et dans l'impossibilité de s'entendre.

    Encore une fois, dans ces quelques mois qui précèdent l'entrée en répétitions, nous travaillons à dessiner un paysage. Des personnages, bien sûr, mais aussi leur environnement, le milieu social et comment il agit, rappelle à lui, donne l'illusion qu'on peut lui échapper totalement. Alors on parle. On se raconte des histoires. Nos histoires. Et celles des livres, des films. On écoute des musiques. On regarde des photos. On voyage de la guerre d'Algérie au palais du Facteur Cheval, de Paris au Var, du cinéma d'auteur à l'Art brut, du récit au secret, de l'amour au chagrin.

     

    Préparer Le Chagrin

    (c) R. Ballen

    * Les Hommes Approximatifs, c'est Caroline Guiela Nguyen, Alice Duchange, Benjamin Moreau, Claire Calvi, Jérémie Papin, Antoine Richard, Mariette Navarro et des collaborateurs à chaque spectacle.

    « Elle brûle: dates de tournée!Les Chevals morts, d'Antoine Mouton »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :