•  

    Et bien voilà, l'expérience de Bagnolet se termine, avec déjà la nostalgie de l'après, et voilà que me revoilà chez moi après plus de trois semaines nomades et que s'estompent les cris des loups. Dire, que les parisiens qui ne sont pas venus ont encore l'occasion d'aller à Lorient ou à Reims et que sinon c'est bien dommage (je pense en particulier à ceux qui connaissent le travail de Matthieu depuis l'école).

    Dire, qu'il a été important de rencontrer cette équipe-là et de retrouver Matthieu trois ans après notre sortie commune de l'école avec Drames de Princesses. Que nous avons fait nos gammes ensemble et que cela se ressent, il me semble, dans la façon de se parler du travail, maintenant. Dans la façon de percevoir notre métier, aussi. Les personnes droites et exigeantes ne sont pas monnaies courantes, alors, quand on se trouve vouloir aller dans la même direction...

    Bonne routes aux Loups, donc, pour les prochaines dates, et pour tous ceux qui avaient de bonnes excuses pour ne pas être là, un article de Françoise du Chaxtel sur le spectacle, pusique l'heure sur ce blog est à la publication des critiques. C'est ici!

    Le métier qui rentre

     

    [Spéciale dédicace à "Dimitri"...]

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Quelques images "animées" de la rencontre de cet après-midi au théâtre de l'Echangeur, avec plusieurs classes venues voir Qui a peur du loup?

    Pour les autres, il reste encore quelques dates...

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Ou, pour être plus précise, sont arrivés jusqu'à Bagnolet, au théâtre de l'Echangeur, où nous sommes accueillis jusqu'au 6 mai pour deux représentations par jour. Une occasion pour tous, à partir de huit ans, de venir découvrir le texte de Christophe Pellet et le travail de Matthieu Roy et de toutes l'équipe de la Compagnie du Veilleur. Parce que c'est une équipe de belles personnes et de belle exigeance, ce qui ne court pas les rues de Paris ni d'ailleurs.

    Une occasion pour moi de retrouver le spectacle laissé à Angoulême, et qui entre temps s'est joué à Saintes et à Thouars. De voir qu'il est bel et bien vivant, qu'il se teinte d'une liberté nouvelle à chaque représentation à l'intérieur même du travail très précis que Matthieu demande aux acteurs. D'une représentation à l'autre, une fluidité nouvelle, une confiance et une émotion de plus en plus palpable, pour une partition toujours sur le fil.

    A bientôt, dans la semaine?

     

     

    qui a peur du loup?

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Après quatre représentations de Qui a peur du loup? à Angoulême, le spectacle est prêt à partir sur les routes. Démontage, rangement, les spectacles ne laissent pas de trace, du moins dans l'espace...

    Depuis mardi, plusieurs centaines d'enfants, entre huit et douze ans, à peu près, ont vu le spectacle, pas mal d'adultes, aussi. A chaque fois, une attention soutenue, des exclamations, des cris et des rires. L'histoire intrigue et captive, Dimitri est un miroir pour les petits comme pour les pré-ados... Première expérience de théâtre jeune public qui donne envie d'y revenir, même si le trac est encore plus grand qu'en travailant pour des adultes... Mais plus facile, aussi, de savoir immédiatement ce qui fonctionne, ce qui est compris, et de pouvoir réajuster plus précisément d'une fois sur l'autre.

    En cours de jeu, les commentaires fusent, ça chuchote et s'exclame, et à la fin de la représentation, un des enfants en me disant aurevoir: "madame, il était super, le film".....

    Prochaines étapes: Saintes, Thouars, Bagnolet pour le mois qui vient, Lorient, Reims ensuite...

    Et moi je file à la gare, direction: Bordeaux...

     

     

    Se souvenir de Violetta

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •  

     

    filage technique

     

     [Une régie son vue de dos...]

     

    Dans Qui a peur du loup?, comme dans les autres spectacles de la Compagnie du Veilleur, la technologie est un acteur très important, qui parle le langage très particulier du son, de la lumière et de la vidéo. Je fais la petite souris en régie pendant que nous déroulons les scènes. Un filage technique avant l'avant-première de ce soir, au théâtre de Ruffec. Quelques répliques volées:

     

     

    Tu peux baisser de 2db la casserole et monter le chien?

    Attention, il y a les piezzos dans la face.

    Tu peux lui faire le même réglage que Woolfie ?

    Je règle le micro de Dimitri pour qu’il soit dans la même maison que Livia.

    Tu peux démarrer le fade-in un peu plus tard ?

    Je peux baisser la plaque vitro-céramique en 12 secondes.

    Je pré-load la vidéo, c’est bon : on est dans la fumée.

    C’est le coup de feu qu’il faut caler plus précisément.

    Il faudrait peut-être rajouter un mec sur le lointain.

    Est-ce que tu peux marcher plus fort avec tes orteils ?

    Il faut faire attention à son scroutch de micro quand elle s’endort.

    C’est faisable de couper son micro avant de changer de mémoire ?

    Tu crois qu’on peut coller le « dong » à « je suis si loin si loin » ?

    Tu as réglé le problème du papa et la pluie de la maman ?

    J’arrive au bout du papa.

    Tu peux marcher à jardin ? Mets un gros coup sur la planche.

    Scratch, texte!

    Dès que le frigo est arrêté tu peux y aller.

    Les pas de Carole, je les envoie au "dong"?

    Ca va trop vite, la carafe.

    On reprend à la soupe ou à la plaque?

    C'est "gentil" le top.

    Il faut que tu copies les chiens de la fois précédente.

    Quand elle sort, il faut que tu copies l'eau qui bout.

    C'est pas bon, fais pomme Z.

    Tu peux anticiper un poil le flash du seuil de Livia?

    Je pense que l'appel de la forêt est trop fort.

    Tu peux monter la forêt au maxi et envoyer les loups?

    Le problème c'est que je n'ai que deux mains...

    A ce moment là on met une mémoire stop et tu fais go go...

    C'est pas une entrée à la Benny Hill...

    Les shutters seront bien fermés dans la conduite?

    A mon avis, le seuil de Flora, tu l'anticipes sur la lumière.

    Le niveau du flah de Livia est trop fort, tu peux le mettre à 6 db.

    Sauf que la nappe, elle, elle est pas assez forte.

    Tu peux envoyer le flash de Livia au deuxième dong?

    A ton flash tu montes sur la planche, et Carole tu sors.

    Toi ton top c'est dong, comme d'habitude.

    Tu es prêt, c'est bientôt le rêve de maman...

    Les loups ils partent à "chat"

    On attaque au décollage?

    On repart dans le rêve?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique