•  

    Automne hérétique: nous voilà en plein dedans, avec un livre qui se prépare, des répétitions qui battent leur plein, des ateliers autour du texte en collège et en lycée, et l'envie très forte de partager maintenant, enfin, ce travail de plusieurs années...

     

    Les Hérétiques: livre et spectacle in progress...

     

    Les Hérétiques: livre et spectacle in progress...

     

    Les Hérétiques: livre et spectacle in progress...

    (Détails, automne 2018)

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Et en cet automne riche en actualités, voici un petit nouveau en fort bonne compagnie! A la demande de Laurent Benichou de la Maison théâtre de Strasbourg, dix auteurs ont écrit chacun une pièce de 5'55 minutes à l'adresse des adolescents.

    Le recueil vient de paraître aux éditions Théâtrales jeunesse, tandis que des jeunes gens de Strasbourg se sont déjà emparés des textes en fin de saison dernière.

    Des extraits et des informations ici!

    Avec Marine Auriol, Antonio Carmona, Claudine Galea, Sébastien Joanniez, Ronan Mancec, Lise Martin, Fabrice Melquiot, Guillaume Poix, Julie Rossello-Rochet & moi.

    Pour les personnes que je rencontre régulièrement et qui sont en recherche de textes pour des groupes, pour des jeunes, pour découvrir des formes, pour découvrir des auteurs...

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Entrée en répétitions des Hérétiques

     

    Je pensais que je ne serai jamais prête, et pourtant, voilà que grâce à un petit "miracle" propre à ce projet, le texte a trouvé sa forme quelques semaines avant le début de répétitions, avant l'envoi des épreuves du livres chez l'imprimeur (sortie imminente aux éditions Quartett).

    Me voilà donc maintenant en position d'accompagner les premiers pas publics des Hérétiques. Ça a des allures de rentrée des classes quand nous nous retrouvons autour de la grande table pour cette fameuse première étape de défrichage du texte, ce "travail à la table" bien nommé quand elle est encombrée à ce point de livres, d'images et de questions.

    Questions de précisions, de genèses, éclaircissement des allusions et premières rêveries autour des personnages, de leur parcours, de leurs contradictions, aussi.

    Qui sont ces Sorcières qui ont traversé les âges? Et pourquoi ne sont-elles pas capables d'être plus accueillantes avec les femmes qui viennent leur rendre visite? Est-ce qu'elles sont des vraies Sorcières, avec de vrais pouvoirs magiques? Mais pourquoi Diable pensent-elles que la femme qui vient les voir a un rapport avec l'Eglise? Ont-elles bien compris le sens du mot "Hérésie"? Et la Sainte Martyr n'est-elle pas, finalement, la plus laïque d'entre elles toutes?

    Des croquis de costumes apparaissent, les silhouettes aident à se projeter dans le futur spectacle, tandis que nous travaillons au bord du plateau où la scénographie est en place: salle de classe à l'abandon, obscure et carbonisée, où des vieux symboles de la République ont l'air d'avoir fait les frais de représailles...

     

    Entrée en répétitions des Hérétiques

     (Carton présent dans le théâtre, qui n'est pas présent dans la scénographie mais pourrait...)

     

    Parallèlement, j'ai commencé à mener quelques heures d'atelier autour des Hérétiques avec un groupe de lycéens du Perreux. Quelles sont nos Hérésies petites ou grandes, les endroits où chacun à sa manière s'écarte du chemin tracé. Je tente aussi, par le biais de l'écriture, une familiarisation avec les sorcières de tous âges...

    A suivre.

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    C'est cette saison que ça se passe...

    (A l'attention de tous ceux qui ont entendu parler de mon travail sans jamais avoir eu l'occasion de voir les spectacles ces dernières années, voici quelques occasions de se rattrapper...)

    Concentrée je suis, au jour le jour, sur les textes à terminer, les projets à accompagner, les pièces en devenir. Mais en parallèle, d'autres s'emparent des textes existants. Quelques créations pour cette saison. On dirait que c'est l'année où tout le travail de fourmi acquiert une visibilité. Que tous les (courageux) collaborateurs soient ici remerciés.

     

    Il y a d'abord Les Hérétiques dont je viens de terminer le texte, et qui sera créé le 14 novembre au Théâtre de l'Aquarium par François Rancillac. Je crois que je n'ai jamais écrit autant de versions d'un même texte. Il y a quelques heures à peine, tout cela a semblé trouver un équilibre. Aux répétitions maintenant de mettre en mouvement cette pièce sur le mouvement, de balayer les doutes dans cette pièce sur le doute. Les Hérétiques sont une variation autour de la laïcité, mais plus largement autour de la façon dont on peut faire cohabiter ou non nos croyances respectives, sans se laisser dominer par nos petits inquisiteurs intérieurs. Le livre paraîtra en octobre aux éditions Quartett.

    *

    Pendant ce temps, et même exactement en même temps, Gérard Watkins travaillera sur Zone à étendre avec les élèves de troisième année du Conservatoire national supérieur d'Art dramatique de Paris, pour une création le 15 novembre!

    *

    Il y aura ensuite, dès le début d'année, Training, le nouveau solo de Marion Lévy pour lequel j'écris quelques textes. Après Les Puissantes, après Et Juliette, nous abordons une autre couleur, plus burlesque, autour d'un personnage aux prises avec la pression de la réussite, de l'excellence et de la reconnaissance. Au point de devenir un tyran pour soi-même. Au point de ne plus tolérer aucune faiblesse. La création aura lieu les 15 et 16 janvier à la Scène nationale de Narbonne, puis les 23 et 24 janvier lors du festival Faits D'hiver au Carreau du Temple à Paris.

    *

    Et, tout début février, à Montpellier, Hélène Soulié créera Scoreuse - le 3ème chapitre de son projet Madam (Manuel d'Auto-défense à méditer), né de la rencontre avec les basketteuses professionnelles du BLMA de Lattes. Avec la formidable Juliette Plumecocq-Mech.

    *

    Tout au long de la saison, Bérangère Vantusso mènera un travail de recherche en vue de monter Alors Carcasse, au Studio-théâtre de Vitry.

    *

    Pendant qu'Etienne Pommeret et son équipe prépareront une toute nouvelle mise en scène de Nous les vagues pour la saison suivante.

    *

    En ce qui concerne les textes courts, je reviendrai sur les deux projets de cette saison, mais, en bref, il y aura deux textes qui risquent de se faire écho l'un à l'autre - puisqu'on peut aussi utiliser les commandes pour creuser quelque chose plutôt que de partir toujours dans des directions différentes...

    D'abord, dire que je suis en train de finaliser le texte pour le projet Dans le vif initié cet été. Je serai aux côtés de Jezabel Coguyec, Guillaume Cayet et Philippe Malone pour cette aventure inspirée du Theatre Uncut anglais. Le thème de cette édition: le délit de solidarité. Et mon texte pour le moment intitulé Un Ulysse (mais ça peut encore bouger...)

    Et puis, sur le début 2019, je serai en résidence dans un collège de Sallaumines, près de Lens, pour y travailler sur le projet Escales Odyssées, en compagnie des auteurs Célia Houdart, Baptiste Amann et Yann Verburgh. Chacun d'entre nous, à partir de sa rencontre avec des collégiens, écrira un épisode inspiré de l'Odyssée, en écho à l'exposition Homère qui se tiendra au Louvre Lens. Restitution sous forme de déambulation dans les jardins du Louvre Lens en juin, avant d'imaginer un spectacle pour la saison suivante.

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Coming soon: Les Hérétiques

    (Trois femmes et trois loups, Eugène Grasset)

     

     A moins d'un mois du début des répétitions, à plus de deux ans du début de l'écriture, je rêve ou je viens de terminer Les Hérétiques?

    La création aura lieu au théâtre de l'Aquarium, dans une mise en scène de François Rancillac

    Du 14 novembre au 9 décembre 2018

    Avec Stéphanie Schwartzbrod (Une femme), Yvette Petit, Christine Guênon, Lymia Vitte (Les Sorcières), Andrea El Azan (Une Martyr).

    Dans une scénographie de Raymond Sarti, avec des costumes de Sabine Siegwald et des lumières de Guillaume Tesson.

    Le texte paraîtra aux éditions Quartett cet automne également.

     

    Une petite présentation que j'en fais sur le site de theatre-contemporain.net.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire