•  

    Redoublant la canicule, voilà que mes textes ont fait transpiré pendant tout le mois de juillet la quinzaine de comédiens inscrits au stage animé par François Rancillac, assisté de Christine Guênon, au théâtre de l'Aquarium.

    Jeudi, veille du dernier jour de stage, ils m'ont fait le cadeau de me présenter leurs projets, et j'ai pu mesurer en quelques heures la qualité et l'intensité du travail abattu, de défrichage et de dramaturgie, puis de mise en scène et de jeu, pour trouver chaque fois une proposition scénique, un espace et un parti-pris. Touchée, bien sûr, et rassurée, qu'il y ait eu matière à partage et jeu, parce que, malgré les années qui passent, j'ai plutôt l'impression d'avancer dans le doute, et d'avoir peur de plus en plus que tout cela ne tienne pas, peur de la fausse piste en permanence.

    Et puis la distance du temps par rapport à certains textes me les a fait redécouvrir, les regarder comme extérieurs à moi et rire des situations qu'ils pouvaient générer sur un plateau.

    Me redire, aussi, à quel point, étant peu (c'est peu dire) metteure en scène moi-même, ces prises de relais sont précieuses et éclairantes, et que sans cela, sans ces tentatives, sans cette énergie et cette confiance dans les textes (ceux qui travaillent au plateau n'ont pas le choix d'avoir plus confiance que moi-même dans l'écriture), écrire serait tout petit, beaucoup plus petit.

     

    Fin de stage au théâtre de l'Aquarium

     

    Fin de stage au théâtre de l'Aquarium

     

    Fin de stage au théâtre de l'Aquarium

     

    Fin de stage au théâtre de l'Aquarium

     

    Fin de stage au théâtre de l'Aquarium

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    (En route pour Carhaix, juillet 2018)

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    Lecture dirigée de Zone à étendre / Théâtre du Peuple de Bussang

     

    Pour clore le mois de juillet, un petit détour par les Vosges et le magnifique théâtre du Peuple de Bussang, qui m'invite à venir travailler avec des amateurs, le temps d'un week-end, un texte de mon répertoire. J'y présenterai des extraits de Zone à étendre et découvrirai pour la première fois ce théâtre dont le fond de scène s'ouvre précisément ... sur la forêt.

    Plus d'informations sur le site du théâtre. Et mon reportage à suivre...

     

    Lecture dirigée de Zone à étendre / Théâtre du Peuple de Bussang

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    Zone à étendre / Jeunes pousses / Lozère

     

    Extension estivale des Zones à étendre: pour commencer, un stage pour adolescents dans le cadre des Lectures d'été.

    C'est au Pont de Montvert du 29 juillet au 4 août, et c'est animé par Juliette Fernet.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    Dans le vif

    (Comme un air de Bretagne)

     

    Dans le vif

    Dans le vif

     

    Et pour commencer le mois de juillet, ce n'était pas Avignon mais Poullaouen, en Bretagne, pour la première rencontre autour du projet Dans le vif auquel j'ai le plaisir de participer.

    Inspiré par le Theatre Uncut anglais, il s'agit pour quelques auteurs réunis autour d'un thème d'écrire en réaction à l'actualité, une pièce courte dont pourra ensuite s'emparer qui veut dans une période de plusieurs mois.

    L'équipe française, menée par Ronan Mancec, Frédérique Mingant et Noëlle Keruzoré, a réuni cette année Guillaume Cayet, Jézabel Coguyec, Philippe Malone et moi-même autour du thème des Délits de Solidarités.

    Nous nous sommes rencontrés à la Quincaille de Poullaouen, en Bretagne centre, pour quelques jours d'échange et de documentation en commun. Nous avons rencontré à Brest des militants de la CIMADE et de l'ADE (Aide au droit des étrangers), mais aussi Florent Grellard, professeur de philosophie et de droit, pour faire un point notamment sur les récents changements juridiques et mettre en perspective l'histoire de ces notions.

    En deçà de l'écriture, quelques jours de lecture et de rêverie, mais surtout de rencontres, de celles qui permettent à la pensée d'aller plus vite et plus loin, sans se laisser déconcentrer outre mesure par le passage du Tour de France à quelques mètres de là, avec ses lancers de magnets et autres stylos Bic.

     

    Dans le vif

     

    Dans le vif

     

    Dans le vif

    (c) La Quincaille

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire