•  

    EPISODE 25 / LA SOUFRIERE

     

    EPISODE 25 / LA SOUFRIERE

     

    EPISODE 25 / LA SOUFRIERE

     

    EPISODE 25 / LA SOUFRIERE

     

    EPISODE 25 / LA SOUFRIERE

     

    EPISODE 25 / LA SOUFRIERE

     

    EPISODE 25 / LA SOUFRIERE

     

    Le voilà, le deuxième choc de la résidence, tellurique celui-là. Je crois qu'on retrouvera de ce soufre et de ce paysage dans quelques textes à venir... et que les photos se passent de commentaire, non?

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Le 4 septembre, nous avons quitté Pointe-à-Pitre pour nous installer à dans la montagne, au-dessus de Basse-Terre, près de Saint-Claude. Autre lieu, autre choc, nouvelle destabilisation du corps et de tous les sens, c'est le vert qui a remplacé le bleu, et avec la même démesure.

    Plus difficile de trouver l'écriture dans le rythme terrestre avec ses déplacements et ses rendez-vous, ses oiseaux et grenouilles plus sonores que tous les bruits de moteurs de tous les cargos du monde.

    Comme avec la mer, il faut savoir se laisser faire. Il faut lâcher prise. Et petit à petit ça arrive. Le coup de foudre. Et le déclic d'écriture.

     

     

    EPISODE 24 : MATOUBA

     

    EPISODE 24 : MATOUBA

     

    EPISODE 24 : MATOUBA

     

     

    Je voulais commencer ma partie sur la liberté et j’ai terminé celle sur l’enfermement.

    Ce qui revient à ouvrir la même porte.

    J’ai refermé l’Enfer de Dante.

    Maintenant il faut que je définisse les règles de mon propre Paradis.

    Maintenant il me faut faire des choix importants.

    Ce qui revient à me laisser devant une page blanche de tout, des marges plus grandes que jamais.

    Ce matin, envie de bouger dans ces marges : chaussures de randonnée, direction le saut d’eau de Matouba.

    Une avancée dans la fiction, dans l’imaginaire de l’Eden.

    Une cascade d’eau glacée dans la forêt tropicale, parce que la tête avance avec le corps.

    Aujourd’hui je sais que la liberté dont je parlerai sera avant tout celle des corps.

    Qu’il me faudra chercher du côté de l’exultation.

    Des dieux antiques.

    Je sais que le texte à venir sera plus charnel que prévu.

    Je passe la tête sous l’eau glacée, bleu turquoise.

    Je sais qu’il s’agira de nudité, de désir.

    Entre les branches, vingt mètres au dessus, j’attrape un rayon de soleil.

    Je sais que ce sera un saut dans un grand vide.

    Qu’à ce saut il faut que je trouve les ailes littéraires.

     

     

     

    EPISODE 24 : MATOUBA

     

    EPISODE 24 : MATOUBA

     

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

    EPISODE 23 / TERRE!

     

    EPISODE 23 / TERRE!

     

     

    3 septembre

     

    J'ai poursuivi comme je pouvais ce voyage en écrivant, en postant chaque photo j'ai eu l'impression de prolonger un peu l'exhaltation, de retarder la séparation du retour, j'ai relu chacune de mes notes, passé en revue chacune de mes émotions, mais il faut se rendre à l'évidence: le 3 septembre, la Terre était là, en face, et la partie maritime de ce voyage prenait fin.

    Je suis montée à la passerelle avant le petit-déjeuner, on voyait la Désirade, première ombre de terre posée sur l'horizon. Ensuite nous avons longé les îles de la Petite Terre, puis Marie-Galante, avant de mettre le cap sur Pointe-à-Pitre et son port. Et tout doucement, s'arrimer à un nouveau quai, à une nouvelle réalité.

     

    EPISODE 23 / TERRE!

    (la Désirade)

     

    EPISODE 23 / TERRE!

    (Marie-Galante)

     

    EPISODE 23 / TERRE!

    (Arrivée à Pointe-à-Pitre)

     

    EPISODE 23 / TERRE!

     

    EPISODE 23 / TERRE!

     

    EPISODE 23 / TERRE!

     

    EPISODE 23 / TERRE!

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    "Voilà deux nuits que sous mon lit un cœur bat avec persistance, cogne et cherche à me dire quelque chose. Je colle mon ventre à son affolement.

     

    Tandis que mes organes s’habituent doucement à leur apesanteur, en dessous ça tremble, ça claque des dents, ça doute de soi."

     

    (extrait de mes notes éparses, 29 août 2012)

     

     

     

    EPISODE 22 / MACHINES

     

    EPISODE 22 / MACHINES

     

    Alors, après avoir apprivoisé le château et les circulations, nous sommes entrés au coeur des choses. Nous sommes descendus dans le ventre de la bête, dans cette machine à transformer le fuel, l'eau et l'électricité, à actionner les pistons, à faire tourner l'hélice, à faire que les tonnes de ferrailles avancent et ne coulent pas. Chaleur, moiteur, et bruit, huit heures de suite ou bien plus, le travail des marins est bien loin d'être romantique. (Vingt cinq ans que je transpire, nous confie l'un d'eux, nous remet à notre place de touristes).

    Merci à S., à sa patience, pour nous guider dans les méandres, nous expliquer les culasses, les chemises, les pistons, les bouilleurs et les chaudières de mouillage, les circulations, les commandes et le gouvernail, la sécurité, les ordinateurs, les vitesses.

     

    EPISODE 22 / MACHINES

     

    EPISODE 22 / MACHINES

     

    EPISODE 22 / MACHINES

     

    EPISODE 22 / MACHINES

     

    EPISODE 22 / MACHINES

     

    EPISODE 22 / MACHINES

     

    EPISODE 22 / MACHINES

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    EPISODE 21 / PROUE

     EPISODE 21 / PROUE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Notre récréation, notre espace de soleil un peu à l'abri du bruit des moteurs, notre manège, notre parc à poissons-volants, c'est la proue du cargo, petit banc de méditation, petit légo de toutes les couleurs.

    Pour aller à la proue il faut demander l'autorisation à la passerelle (#20), il faut prévenir quand on revient, des fois que le bateau plonge un peu trop le nez dans l'eau chaude, des fois qu'une vague nous emporte pour de bon. 

     

    EPISODE 21 / PROUE

     

    EPISODE 21 / PROUE

     

    EPISODE 21 / PROUE

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique