• Si vous cherchez les humains ils sont sous l'arbre (2)

     

    Pas vraiment un hasard que la première chose que j'ai eue à préparer soit une balade "tout en douceur"... le titre de cette manifestation "classique" des lectures sous l'arbre est à l'image de l'accueil et de la façon dont les choses se déroulent impeccablement grâce à une équipe de bénévoles aussi douce qu'efficace.

    Alors qu'on soit tout de suite clair, je ne suis pas en train de passer de la pommade pour le plaisir de passer deux heures à écrire sur mon blog et mettre quelques photos, mais j'ai vraiment été profondément ébranlée par cette expérience humaine-là.

    A peine arrivée, lundi 15 août, tablée de cinquante personnes, les bénévoles, l'équipe, les auteurs, les stagiaires de jeu et d'écriture. Tous ensemble pour la semaine, en attendant les spectateurs. Belle concentration déjà de passionnés et passionnants. Etonnée déjà, de cette chose rare en ce siècle de l'utile: la passion de la poésie réunissant, des quatre coins de France, et tissant dès le début, des liens qui dans nos vies auront leur importance.

    Tout en douceur, donc, balade menée autour de Cheyne en compagnie de la comédienne Laurence Izard, pour laquelle chaque auteur choisissait quelques textes à lire au cours de la balade. Pour ma part, j'avais envie de l'énergie de quelques textes du théâtre contemporain, pour faire le lien avec mon autre casquette, et parce que ça me fait plasir. Un extrait donc, de Fairy Queen de Cadiot, un autre de Drames de Princesses de Jelinek, et pour finir Harangue Berceuse de Gabily, dans son intégralité. Entre les lectures, premiers échages, premières rencontres. Le lendemain, Antoine Wauters avait choisi des extraits de Mes départs d'Istrati, de La cave de Thomas Bernard et l'incroyable Monelle, de Marcel Schwob. Des récits d'adolescence au travail et d'enfances empêchées.

     

    Si vous cherchez les humains ils sont ici (2)

     

    Si vous cherchez les humains ils sont ici (2)

     

    Si vous cherchez les humains ils sont ici (2)

     

    Après la balade d'Antoine, j'avais rendez-vous avec un groupe de spectateurs pour déjeuner et échanger. Et réaliser encore une fois l'incroyable curiosité des uns et des autres, le plaisir de partager notre appétit de rencontres. Des extraits de lectures de Nous les vagues et Les Célébrations, des questions sur l'écriture, la dramaturgie, le théâtre, un tour de table pour savoir ce qui amenait les uns et les autres autour de cette table, un jour ensoleillé du mois d'août.

     

    Si vous cherchez les humains ils sont ici (2)

     

     

    « 30 secondes de cheminSi vous cherchez les humains ils sont sous l'arbre (3) »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Monique Calinon
    Lundi 22 Août 2011 à 22:01

    Merveille que de nous voir tous ici à table ! Merci Mariette !

    2
    Mariette Profil de Mariette
    Lundi 22 Août 2011 à 22:09

    C'était un très beau moment, et je crois que ça se voit sur la photo, merci Françoise de l'avoir prise!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :